Solutions 

L’homme est la cause du risque d’extinction massive d’espèces, mais il a aussi l’opportunité et les moyens d’inverser la tendance ! L’enjeu est de taille, il en va de notre avenir et le chantier est gigantesque.

 

La prise de conscience fait déjà son chemin au niveau individuel, au niveau des entreprises, aux niveaux national et international. L’action locale et globale doit cependant radicalement s’intensifier autour de deux axes intimement liés :

 

  • La conservation : Afin de préserver les milieux naturels, le fonctionnement de leurs écosystèmes et les espèces associées, la mise en place de réseaux d’espaces naturels protégés est nécessaire à la sauvegarde de la biodiversité. Ces espaces peuvent être des zones où les activités humaines sont exclues, ou bien des zones plus multifonctionnelles où l’espace est géré de façon durable pour allier préservation de la biodiversité et présence humaine. En effet, dans la plupart des cas, ce n’est qu’en impliquant les communautés locales que la biodiversité peut être préservée sur le long terme. Les actions de conservation peuvent agir directement sur l’espèce menacée, notamment lorsqu’il y a urgence et que sa disparition s’inscrit sur le court terme.
  • Le développement durable : Pour assurer la préservation de la biodiversité, les activités humaines doivent se développer de manière durable. Nos modes d’utilisation des ressources doivent être revus, pour assurer leur pérennité. Les Etats comme les entreprises et les citoyens ont chacun leur rôle à jouer. En choisissant intelligemment leurs matières premières, le système de transformation, le mode de distribution, les impacts sur la biodiversité peuvent être réduits. Chacun d’entre doit donc être acteur, notamment en revisitant son mode de consommation, son mode de vie.

Le FDB s’engage à son échelle dans cette dynamique globale en soutenant, grâce aux dons reçus des entreprises et des particuliers, des actions de conservation des espèces, et en développant un programme de sensibilisation du public.

 

Quel est l’intérêt de contribuer et de faire un don ?  

Selon l’économiste indien Pavan Sukhdev, chaque milliard investi en faveur de la diversité animale et végétale permet à long terme un « retour sur investissement » au moins 100 fois supérieur.